wpc6f98aab.png
wp9cb57e7a.png
wp411eef48_0f.jpg

ASEES

wp3afa117e.png
wp1b141f86.png

Introduction
Le MEDDAT (Ministère de l’Environnement) et les agences de leau ont lambitieux projet que les eaux françaises soient conformes aux exigences de la DCE à 66% en 2015 et à 90% en 2021. Pour y parvenir le Grenelle de lenvironnement  met en avant un certain nombre de mesures dont certaines sont classiques, mise en conformité (dici 2015) de lensemble des systèmes dassainissement non collectif, dautres sont des pistes plus innovantes visant soit des économies deau, soit ladaptation de la qualité de leau à lutilisation qui en est faite; pour ne pas avoir besoin dutiliser de leau de qualité eau potable partout.

 

Le colloque se propose de faire un bilan scientifique sur :

- la notion d’économie d’eau (vraies et fausses économies)

- les types de réutilisation d’eaux  (eaux de pluie, eaux grises,eaux usées)

- les avancées technologiques en la matière,
- les avantages environnementaux de cette réutilisation,
- les risques potentiels induits en matière de santé publique
- les conséquences  potentielles en matière de gestion publique de leau (coût, financement, redevances)


1) Le point sur la réglementation actuelle et les évolutions en cours

Dans cette perspective de la DCE, la réutilisation des eaux (eaux de pluie, eaux grises, eaux usées) est une question dactualité sur laquelle les deux ministères de tutelles (Santé et Environnement) ont souvent des points de vue divergents qui se traduisent par la lenteur de lévolution réglementaire en la matière
- le point sur la réglementation
- les évolutions en cours
- les avis de la DE du MEDDAD et de la DGS du ministère de la santé

 

2) Eaux pluviales en milieu urbain

- limitation des ruissellements
- réutilisation des eaux pluviales par exemple pour alimenter les WC ou le lave-linge
- problématique des zones pavillonnaires et des immeubles HQE dans cette optique
- problématique des toits terrasse enherbés qui limitent le ruissellement et traitent leau de pluie
 

3) Eaux usées (eaux grises et eaux usées épurées)

- réutilisation des eaux grises dans les immeubles individuels ou collectifs pour le nettoyage du sol et les arrosages despaces verts
- réutilisation des eaux usées épurées pour les usages darrosages de culture ou despaces verts,
- réutilisation des eaux usées épurées pour réintroduction dans lenvironnement via la réalimentation des cours deau et/ou celle des nappes souterraines.

- incidence sur le fonctionnement des installations d’assainissement

Modalités des communications

 

wp60c7d5ae.png

   Présentation du colloque sur les économies d’eau,

la réutilisation des eaux de pluie, grises ou usées (mai 2009)

 

 

wpecbb38b2.png
wp4355a100.png
wp5579254b.png